Les sites archéologiques d’Ethiopie

Les archéologues en herbe trouveront leur bonheur lors de leur voyage en Ethiopie

L’Ethiopie dispose d’une grande richesse archéologique à découvrir en famille ou entre archéologues en herbes. Ses terres abritent les héritages d’un riche passé, remontant jusqu’à la plus haute Antiquité. L’Ethiopie était le pays d’anciens Egyptiens et de Pount ainsi que du royaume d’Axoum. Il s’agit également de l’un des plus anciens territoires chrétiens du monde. Plusieurs ruines à la portée du grand public ont précieusement préservé cette richesse. Et comme la destination dispose d’une nature de grande beauté, une expédition à la fois archéologique, historique et naturelle est tout à fait possible.
Découvrir les richesses archéologiques éthiopiennes débute forcément à Addis Abeba, au musée archéologique et au musée universitaire de la ville. Axoum, ancienne capitale du royaume d’Axoum, est également une étape incontournable. Pays de la reine de Saba et berceau local du christianisme, Axoum abrite plusieurs stèles, musées, trônes et cathédrales. Les ruines de Dongour attirent aussi de nombreux touristes. Par ailleurs, le tombeau du roi Khaleb, le monastère de Saint-Pantalewon et le site antique de Yeha font la notoriété de la ville. L’aventure se poursuit à travers des sentiers au cœur de magnifiques paysages (montagnes, vallées…) vers Nebelet et Hausien (petit village traditionnel). Une pause au milieu de la nature s’impose après quelques visites de sites purement archéologiques et historiques et le massif montagneux de Gueralta est idéal pour admirer des paysages de rêve. Ce massif abrite également d’autres édifices, notamment l’église Enda Sélassié et l’église rupestre d’Abreha et Atsbeha. Découvrez toutes les autres richesses culturelles, historiques, archéologiques et naturelles éthiopiennes. Une quinzaine de jours au minimum est nécessaire pour ce type de séjour.