L’impact du Brexit sur les sociétés Françaises

visuel-immobilier-pourquoi
Investir dans l’immobilier à courte durée : pourquoi se former ?
10 avril 2020
obtenir une autorisation de voyage électronique pour partir au Canada
Comment obtenir une autorisation de voyage électronique pour partir au Canada ?
13 avril 2020
Impact du Brexit sur les sociétés Françaises

Le Brexit est un saut étonnant qui a marqué cette année. Ce mot traduit la sortie des Britanniques de l’Union Européenne. La décision prise par le Royaume-Uni dernièrement a certainement des conséquences sur de nombreux domaines. L’économie mondiale et les relations entre les Britanniques et les autres pays européens sont sûrement impactées. Récemment, une période transitoire a été ouverte durant laquelle le Royaume-Uni ne sera plus parmi les institutions européennes, mais il continuera de vivre suivant les règles européennes. L’impact de la sortie des Britanniques de l’Union européenne inquiète de nombreuses sociétés françaises.

Brexit : les conséquences réglementaires sur les sociétés françaises

Les impacts réglementaires du Brexit sur les entreprises françaises sont nombreux. Celles-ci doivent s’attendre à un retour de formalités douanières et des contrôles plus importants. Cela signifie qu’il y aura beaucoup plus de procédures administratives à remplir. Dans ce cas, l’entreprise doit avoir le personnel nécessaire pour cette démarche. Dans le cadre d’un British Exit sans accord, les sociétés britanniques peuvent ne plus être contraintes de suivre les normes européennes dans le domaine social, environnemental et phytosanitaire.

Certaines pratiques moins coûteuses, mais plus nocives à la santé pourront prospérer à des tarifs plus faibles par rapport à la concurrence européenne. De ce fait, les consommateurs sont obligés de se renseigner sur l’origine et la composition d’un produit. Les sociétés françaises et britanniques devront alors revoir leurs processus de production et d’information. Pour la plupart des entreprises françaises, le risque de ne plus respecter les normes britanniques est très grand. Dans ce cas, il n’est plus possible pour ces firmes françaises de commercialiser leurs produits sur le territoire britannique. Ces entreprises françaises pourront avoir alors des difficultés dans le développement de leurs activités. C’est dans ces situations que Julien Vautel peut intervenir pour proposer ses solutions pour aider chaque entreprise.

Qu’en est-il pour les conséquences fiscales ?

Pour les entreprises françaises, les conséquences fiscales du Brexit sont aussi très nombreuses. Toutefois, cela dépend des conditions dans lesquelles les Britanniques vont sortir de l’Union européenne. Légalement, les importations vont être considérées comme des marchandises entrantes et seront soumises à la TVA. Quant aux marchandises envoyées au Royaume-Uni, elles sont considérées comme des exportations et exonérées de TVA. Le remboursement de cette taxe se fera selon la directive, permettant aux Etats membres de conditionner les restitutions de façon réciproque.

Les sociétés françaises pourraient voir plus de 3 milliards d’euros de pertes additionnelles à l’export pour l’année dernière si le Brexit sans accord a été appliqué. Selon les informations, le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne vers la fin de ce mois de mars. Toutes les entreprises françaises doivent ainsi étudier intelligemment les impacts du Brexit sur leurs activités et se préparer pour vivre des moments rudes.

Les entreprises concernées et les secteurs touchés

Plusieurs types d’entreprises sont concernés par le Brexit. En principe, les sociétés qui vendent ou achètent des biens au Royaume-Uni ou celles qui font recours à des prestataires de services dans ce pays sont touchées par le Brexit. Il en va de même pour les entreprises qui fournissent des services ou qui possèdent une filiale au Royaume-Uni. Les entreprises qui emploient des Français dans le territoire britannique sont également touchées par le Brexit, de même si elles transportent des marchandises ou des mains-d’œuvre dans ce pays. Sont aussi concernées les sociétés qui participent à un projet européen en partenariat avec les Britanniques.

En ce qui concerne les secteurs victimes, on peut citer en premier l’agroalimentaire, des biens de consommation et l’industrie chimique. Particulièrement pour ce dernier, le système de réglementation européenne sur l’autorisation, l’évaluation et la restriction des substances chimiques ne seront plus valables au Royaume-Uni. Par ailleurs, ce dernier ne sera plus parmi le système d’homologation européen des véhicules. Ce qui fait que l’industrie automobile est également touchée par le Brexit. L’aérospatiale et le tourisme sont aussi dans la liste. Le secteur de la finance pourrait également être concerné par le British Exit.

Comment limiter les conséquences du Brexit ?

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne aura de lourdes conséquences sur les entreprises françaises. Ce sera toujours le cas que ce soit un Brexit avec ou sans accord. Face à cette situation inquiétante aussi bien sur l’économie que la finance et le social, les sociétés françaises doivent se préparer dans le but de limiter ces impacts. La meilleure solution est de faire appel à des professionnels pour bénéficier d’un accompagnement ou de nombreux conseils d’expert. Il est par exemple possible de recourir aux services d’une agence spécialisée en traduction assermentée qui est un partenaire indispensable pour pouvoir continuer l’activité de la société même après le Brexit. En outre, se confier à un expert dans le domaine comme Julien Vautel s’avère aussi une bonne alternative. Ce professionnel peut proposer diverses solutions pour limiter les dégâts que peut causer le British Exit.