Les manifestations en Égypte s’intensifie, il est déconseillé de partir

L’Égypte est également secoué par un violent soulèvement populaire

À la suite des évènements qui se sont déroulés en Tunisie et qui ont entraîné la fin du pouvoir de Ben Ali, l’Égypte est également secoué par un violent soulèvement populaire. Mais pire qu’en Tunisie, c’est cette fois la population qui se divise en deux pour s’affronter dans les rues à coup de pierres et de fusils. En effet, les pros et les anti-Moubarak s’affrontent souvent et ces altercations sont d’une violence incroyable. On recense actuellement près de 150 morts et des milliers de blessés. La place Tahrir est devenue le symbole de ce soulèvement. Occupée pour le moment par les anti-Moubarak, la place Tahrir et ses environs ont été depuis le début des manifestations le centre de plusieurs affrontements. Toutefois, de nombreux autres quartiers du Caire et des autres grandes villes du pays s’ébranlent aussi aux moindres provocations. En tout cas, la situation de l’Égypte semble plus complexe que celle de la Tunisie qui en est actuellement à la reconstruction du pays. Suite à ces évènements, de nombreux pays conseillent à leurs ressortissants de quitter le pays ou de remettre leur séjour à plus tard. Les autorités françaises ont par exemple conseillé aux Français obligés de rester en Égypte de rester chez eux le plus possible.
À travers le site http://www.diplomatie.gouv.fr, les autorités françaises informent aussi les voyageurs de l’existence d’un couvre-feu, de 17h à 7h du matin dans les principales villes du pays comme Suez, le Caire et Alexandrie. Ainsi, se rendre en Égypte est déconseillé, mais quitter le pays n’est pas une mince affaire. Certains vols ont été annulés ou perturbés à cause des manifestations et il convient de s’assurer par téléphone ou via un autre moyen de télécommunication que le vol est maintenu avant de se rendre à l’aéroport du Caire.
Chacun devrait ainsi contacter sa compagnie aérienne ou son voyagiste pour plus d’informations.