Les inondations frappent aussi la chine

Une évacuation de grande ampleur a été réalisée

Tandis que la Russie essaie de se relever après les violents incendies qui l’ont ravagée, la Chine rejoint la liste des victimes d’inondations aux côtés du Pakistan. Plusieurs provinces chinoises se retrouvent en effet sous les eaux à cause de fortes pluies torrentielles qui ont débuté au mois de mai. Le pays paye déjà un lourd tribut avec plus d’un millier de morts et des millions de personnes déplacées, mais la situation n’est pour le moment pas stabilisée. Les victimes ont pour la plupart succombé suite aux glissements de terrain, causés par la montée des eaux. La province de Guizhou et de Gansu sont parmi les plus touchées, mais de nombreuses autres localités abritent des millions de sinistrés. Zhejiang, Fujian, Sichuan, Guangxi, Jiangxi, Chongqing…etc. enregistrent actuellement près de 140 millions de personnes touchées de près par cette catastrophe naturelle, considérée comme la plus importante en terme de dégâts des eaux.
Une évacuation sans précédent vide de nombreuses provinces chinoises de leur population vers les localités et les pays voisins. Alors que les pluies torrentielles continuent de faire montée les eaux (notamment celle du fleuve Yalu qui est sorti de son lit depuis quelques semaines déjà), quelques milliers de personnes ont été déplacées vers la Corée du Nord. Dans certaines zones, la pluie est accompagnée de violents rafales et même d’orages. La coupure d’électricité est inévitable, ce qui bloque une grande partie du réseau de transport, ralentissant encore plus l’évacuation des victimes. Coulée de boue, crue à courant fort, difficulté d’accès à certaines localités touchées retardent les secours et augmentent sans cesse les chiffres officiels des personnes tuées et disparues. Les autorités restent parfois impuissantes devant le désarroi des habitants et les pluies qui ne cessent pas rendent la situation encore plus difficile à gérer.