Les crises Tunisiennes et Égyptiennes entrainent la suspension des départs vers ses destinations.

Le Ceto a prolongé la suspension des départs pour ces destinations jusqu’au 14 février 2011.

La situation politique de la Tunisie et de l’Égypte n’étant pas encore stable, le Ceto (Centre d’études des tours opérateurs) a prolongé la suspension des départs pour ces destinations jusqu’au 14 février 2011. Cette mesure de sécurité a été prise pour assurer la sécurité des voyageurs et pourrait être modifiée en fonction de l’évolution de la situation. Certes, cette mesure garantit la sécurité des voyageurs, mais ces derniers se retrouvent parfois avec des engagements financiers concernant leur séjour. Le Ceto assure alors que ceux qui sont obligés d’annuler leur séjour en Tunisie et en Égypte peuvent les reporter sans aucun coût supplémentaire. Il conviendra toutefois bien tenir compte des conditions de vente en vigueur par  le tour opérateur en question.  Notons également que la plupart des voyagistes ont pris des mesures spéciales pour satisfaire leurs clients malgré la suspension et les reports des départs pour ces deux destinations. Toutefois, les réservations restent possibles pour le reste de l’année puisque les opérateurs du voyage espèrent que la situation de ces deux destinations ne soit pas durable. Par ailleurs, certains voyageurs ont choisi de séjourner malgré tout en Tunisie. Ceux-ci sont obligés de signer une décharge affirmant n’avoir pas suivi les recommandations de leur opérateur. Ce dernier reste toutefois à la disposition de toute la clientèle, essentiellement concernant les informations sur les manifestations et les éventuels sites à éviter. En tout cas, les voyagistes se retrouvent avec une baisse importante des départs dans la mesure où la Tunisie et l’Égypte comptent 25% des départs à l’étranger tous les ans. Les voyageurs ne pouvant pas reporter leurs vacances optent, quant à eux, pour d’autres destinations. Le trio de tête de ces destinations de substitution est constitué du de la Turquie, de la Grèce et de la Turquie.