Le sud de la Thaïlande est sous les eaux

Des pluies torrentielles ont provoqué des inondations

Le sud de la Thaïlande se retrouve sous les eaux depuis le début du mois de novembre. Hat Yai est la localité la plus touchée. Des pluies torrentielles qui ont duré plusieurs jours sont à l’origine de cette soudaine montée des eaux. Le sud du pays a donc été surpris par de subites inondations le premier novembre en début de soirée. Les eaux ont rapidement tout couvert car elles atteignaient par endroit plusieurs mètres de profondeur. Ces inondations ont évidemment causé de nombreux dégâts matériels et humains. L’électricité a été coupée et de nombreuses personnes ont été contraintes de quitter leur domicile pour les endroits plus sécurisés. Les autorités déclarent que plus de 80% de Hat Yai est touché et plus de 100 000 personnes étaient bloquées chez elles le lendemain du début de la montée des eaux. Une trentaine de victimes est à déplorée dans cette région.
Malheureusement, le cas de Hat Yai n’est pas isolé et les pluies diluviennes s’abattent sur le pays de Siam bien avant que la région sud ne soit touchée. On dénombre de nombreuses victimes, mais le chiffre exact n’est pas officialisé du fait du retard de secours et de recherche de victimes. Par ailleurs, les autorités ont recensé plus de 7 millions de victimes incluant des personnes décédées, blessées, déplacées et celles qui ont perdu maison, ferme et détail. Et même si Bangkok est pour le moment hors de danger, le reste du pays souffre énormément d’un point de vue social et économique. Les transports et l’accès aux zones reculées sont d’ailleurs fortement perturbés et des milliers de personnes sont actuellement sans ressources et attendent les aides nationales et pourquoi pas internationales. Espérons que la Thaïlande se remette rapidement de cette catastrophe, car malgré les aléas de la nature, c’est une excellente destination touristique.