Écotourisme : des régions du monde vert par nature et par conviction !

L’écotourisme considéré comme le tourisme vert fait partie des formes de tourisme durable centré sur la découverte de la nature. Cette forme de tourisme s’intéresse également à l’écologie urbaine comme les espaces verts écologiques, jardin écologique, réserve naturelle urbaine et d’autres aspects de l’écologie urbaine.

Principes et critères de l’écotourisme

L’écotourisme connaît le plus fort taux de développement dans le monde. Contrairement au tourisme de masse qui dégrade les milieux naturels, ce type de tourisme responsable intègre une dimension éthique et écocitoyenne. De nombreux organismes internationaux sont en faveur de cette pratique. L’écotourisme se base sur plusieurs critères comme la conservation utile pour la préservation de la biodiversité et ses fonctions, l’éducation des voyageurs, le respect de la diversité culturelle.

L’objectif de l’écotourisme promeut l’écoresponsabilité des agents de voyage qui doivent veiller à minimiser les impacts négatifs des touristes qui voyagent à l’étranger. La population doit bénéficier des revenus générés par l’écotourisme. Cet argent devra être utilisé pour la restauration, la gestion, la conservation et la surveillance de la nature et des zones protégées. Autre avantage de l’écotourisme, il encourage le développement durable en créant des emplois aux populations locales.

Kpalimé : Une région du monde réputé pour son écotourisme

Kpalimé, une ville du Togo située près de la frontière ghanéenne recense environ 102 000 habitants. Cette région est connue pour son cadre naturel et sa végétation exceptionnelle. Ce paradis vert est idéal pour les amateurs de randonnée qui veulent apprécier la faune et la flore tropicale de cette région du monde.

Lors de leurs séjours d’écotourisme, les vacanciers pourront s’émerveiller en découvrant les plus jolies forêts du Togo. Ils peuvent découvrir plusieurs catégories d’essences de bois tropicaux comme les acajous, les irokos, les tecks et les wawas. Kpalimé est une région du monde riche en cascades naturelles. Tomegbe, Kpimé, Womé, Yikpa, Kpélé, Tsavié, Aklowa… les touristes pourront se rafraîchir et même se baigner dans un paysage paradisiaque entouré d’une végétation luxuriante.

Des régions du monde qui favorisent l’écotourisme

La Suède est un des pays qui a le plus d’avance en termes d’énergie renouvelable, de la maitrise de l’alimentation bio et de développement durable. Helsinki la capitale finlandaise, Copenhague la capitale du Danemark et l’Islande sont des pays du Nord qui contribuent à leur manière le développement de l’écotourisme. Les tourismes adeptes de destinations vertes pourront également choisir des régions situées en Amérique latine connues pour leur écotourisme : l’Uruguay, Costa Rica. Plusieurs archipels préservés comme l’île d’Eigg, Chumbe, Açores, Pitcaim promeuvent l’écotourisme.